❝ Lycée Easton;
Bienvenue à toi, Invité.

Viens donc vivre une vraie vie de Lycée, le Lycée Kittens est fait pour toi ! Avec ta capacité, tu pourras acquérir une transformation animale. Nous t'attendons !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Candice T. Dreamon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

WE ARE YOUNG
On profite de la vie ...
Fondatrice Roxy'

Messages : 7
Date d'inscription : 23/10/2011
Âge : 20
Localisation : « In my World ? »

Ce que je possède ...
Points de combat:
0/600  (0/600)
Relations & objectifs:
Argent:
500/5000  (500/5000)

MessageSujet: Candice T. Dreamon    Dim 23 Oct - 18:12


Candice Tempérance
Dreamon




      One, two, three ...


    Nom(s) du Personnage : Candice Tempérance Dreamon.
    Sexe du Personnage : Fille .
    Âge du Personnage : 16 ans.
    Métamorphose du Personnage : Lapin.
    Rang du Personnage : Élève.
    Année : Deuxième Année.

      Once upon a time ... you


    Caractère :

    Veux - tu réellement savoir cette part de moi avant même de m'avoir parlée ? Je te préviens, jeune âme égarée, je n'ai pas un caractère des plus faciles et si tu souhaites m'approcher, je ne serais pas forcément amicale ...

    Si mon surnom est Island ou Iceberg, ce n'est certainement pas pour rien. Je ne m'interdis pas de cracher sur tout le monde et d'être aussi froide que la glace. En fait, je m'y oblige presque pour ne pas prendre le risque de m'attacher aux gens. Un mur de pierre et de glace s'est formé dans mon coeur, l'amour et l'amitié ne m'importent guère. Si un jour tu perçois un quelconque sourire de ma part, dépêche-toi de t'enfuir, je serais certainement sur la voie d'une grande maladie ! J'ai banni de mon corps les réactions telles que sourire, rire, pétiller de joie. Même la tristesse et la peur. Si je pleurs seule dans mon lit le soir, en public tu me verras toujours le visage impassible ; montrer une seule trace de mes sentiments serait faillir aux règles que je me suis promises. Je ne vis que pour travailler, l'amour ne sera certainement pas intégré dans ma vie, les gens partent sans jamais prévenir et pour toujours faire souffrir, à quoi bon ? Pas la peine d'essayer de me dire quelque chose, je n'arriverai pas à te répondre correctement. J'ai un carapace solide à cause de mon passé qui ne risque pas de me quitter. Par contre, je suis une élève brillante. J'ai de très bonnes notes et j'ai failli sauter une classe. Mais ma famille d'accueil de cette époque n'était pas d'accord. Je suis très sérieuse dans mon travail puisque là est mon seul but que je veux avoir. J'ai une plutôt grande culture ; je passe mes journées en dehors des cours plongée dans des bouquins ou encyclopédies. Je suis une associable expérimentée, la moitié de mes familles d'accueil n'ont jamais entendu le son de ma voix. Je me suis fondée une règle ; ne jamais espérer et ne croire que ce que l'on voit. C'est-à-dire que les choses telles que Dieu, le destin ect ... Je n'y crois pas une seule seconde ! Les choses inventées par les humains sont les plus idiotes. Ma confiance n'est accordée à personne, tout comme mes espoirs. Je ne me vois pas sauter dans les bras de quelqu'un et partager de bons moments avec lui pour qu'il me fasse ensuite souffrir. On me traite d'insensible et c'est bien vrai ; la cruauté humaine ne me touche plus, chacun ses ennuis, pourquoi avoir pitié des autres alors que l'on ne peut même pas s'accorder une part de bonheur sois-même ? Les seuls êtres qui me donnent envie de retrouver un peu de joie sont les animaux et c'est pour ça que je suis au Lycée Easton, pour un jour avoir ma métamorphose animale et m'éclipser avec eux, ce sont les seules personnes qui te comprennent sans partir et sans te juger. Je suis végétarienne suite à cet amour pour les animaux.

    Es-tu toujours certain de vouloir me parler ? Mais sache qu'un jour, quelqu'un brisera cette carapace, quelqu'un gagnera ma confiance .. Mais évite de me laisser par la suite, cela pourrait t'être fatale.

    Physique :

    Mon physique est bien la seule chose gaie chez moi. Enfin quelque chose pour que l'on me trouve un peu plus comme les autres, un peu plus ... Normale.

    D'après les rumeurs je peux entendre, on me trouve plutôt belle. Je me fiche bien de ces compliments, mais parfois ça fait un peu plaisir. Je mesure très exactement 1 m 71 pour 55 kilos. On me dit un peu trop maigre, mais moi je me sens bien dans ce poids, je compense très bien malgré mon végétarisme. Je possède des cheveux châtain longs jusqu'aux épaules. Il y a quelques années de ça, je me les teignais en blond mais ça ne me plaisait pas tant que ça finalement, ma couleur naturelle me correspond mieux. Je trouve, sans me vanter, que j'aie un regard plutôt joli. Mes yeux sont d'un bleu intense que les gens trouvent apparemment beau. Mes sourcils sont plutôt relevés en un espace d'arc pour éclaircir mon visage. Généralement, j'aime bien m'habiller avec des habits sympas, à la mode et chics en même temps.

    Est-ce assez normal pour que tu m'accordes un regard ? Ou ça aussi est bien trop associable pour toi ? Me trouveras-tu plutôt belle, ou plutôt moche ? En tout cas, fais bien attention à ce que tu risque de me dire ..

    Histoire :

    Mon histoire est compliquée et douloureuse, veux-tu la lire ?

    My First Eight Years.

    J'ai mis du temps à essayer de me souvenir de ces quelques années de bonheur. Je me souviens du sourire de mon père et de celui de ma mère. Chaque fois que je faisais une bêtise, ils ne pouvaient s'empêcher de rire la seconde après m'avoir réprimandée. Je ne comprenais pas vraiment ce fonctionnement, alors je continuais les bêtises. Je me rappelle que nous avions beaucoup de problèmes d'argent, je n'ai jamais fêté un seul de mes Noël et un seul de mes anniversaires. Je ne m'en plaignais pas, j'avais des parents formidables. J'étais fille unique, donc à chaque fois qu'un de mes parents recevait un quelconque argent, le cadeau était pour moi. J'avais ce que l'on appelle une vie bien tranquille. J'étais très sérieuse à l'école, mes parents me félicitaient beaucoup pour ce travail ; ils voulaient que je fasse de grandes études pour ne pas finir comme eux. Je ne comprenais pas ce sens, ils me disaient que je comprendrai quand je serai plus grande. Je me contentai d'hausser les épaules et de continuer ma routine quotidienne.

    One Day ..

    Je me souviendrai toujours de ce jour. Le jour de mes neufs ans. Je rentrai à pied de l'école, comme toujours. J'étais heureuse d'avoir eu une nouvelle trousse offerte par ma maîtresse. Je pense plus maintenant que c'était de la pitié, j'avais presque toujours les mêmes habits, mes stylos étaient les même depuis des années. Je n'y apportai pas une grande importance à cette pitié, c'était plutôt bien au final. J'avais donc un sourire aux lèvres immense. Mes parents m'avaient donné une clé de la maison au cas-où ils rentreraient plus tard que prévu un jour. Ce jour était venu ; il n'y avait personne à la maison. J'avais soigneusement refermé la porte à clé derrière moi comme ils me l'avaient conseillé. Je déposai mon sac sur la table pour faire mes devoirs. Un bruit je venais d'entendre me fit extirper de ma chaise ; ils étaient rentrés. Je leur sautai un à un dans les bras et regardai ce qu'il se trouvait dans une poche que mon père tenait. Un gâteau ! Je les remercia du fond du coeur, mon premier anniversaire qui allait être un temps soit peu souhaité ! Sautillant de joie, je me souviens toujours de cette phrase prononcée par ma mère :

    « - Ma chérie, nous allons chercher ton cadeau avec Papa, nous sommes là dans moins d'une demi - heure ! »

    Je n'en revenais pas ; un cadeau ? Avaient-ils gagné au loto ? Je me contentai d'hocher gaiement la tête et de les laisser s'éloigner dans le 4 x 4 noir que nous possédions à l'époque. 4 x 4 qu'ils avaient gagné je ne sais plus où. Je retournai tout de même à mes devoirs, ma mère ne me pardonnerait jamais de laisser mon anniversaire passer avant mon travail. Sur une petite montre blanche qui appartenait à ma mère, je regardai l'heure, de plus en plus impatiente. Cette dernière m'avait dit que quand la grande aiguille se trouverait sur le 8, c'est qu'ils n'allaient pas tarder à arriver.
    Le 8 arriva enfin, j'avais l'impression qu'une éternité s'était écoulée. J'avais fini mes devoirs, je m'empressai de monter mon sac dans ma chambre pour les attendre à la porte. Je regardai la montre ; 9. Je ne me suis pas inquiétée, ils avaient certainement du retard.

    10, 11, 12, 1, 2 ..

    Je commençai réellement à m'inquiéter, s'il leur était arrivé quelque chose ? Je pris le téléphone de la maison, posé sur le socle et composai leur numéro. Tour à tour, je tombai sur leur messagerie. Je me rappelai des cours de secours que nous avions fait à l'école, je n'avais aucun autre choix que de composer le 17. J'expliquai la situation avec panique aux policiers qui étaient à l'autre bout du téléphone, comme je connaissais mon adresse par coeur, ils sont vite arrivés chez moi. Ils étaient quatre ; deux hommes et deux femmes à patienter auprès de moi. Quand la nuit finit par arriver, ils comprirent en même temps que moi que ce n'était plus la peine d'attendre. Ils m'emmenèrent dans leur bâtiment pour que je passe la nuit avec une gentille femme. J'avais peur, j'ai pleuré toute la nuit, je m'imaginai les pires choses possibles.

    The Truth is Never Good to Hear ...

    On m'avait placée dans un foyer d'accueil le lendemain même de la disparition subite de mes parents. A l'école, mes notes baissaient mais la maîtresse se montrait compréhensible. Tous les soirs, je pleurai. J'avais maintenant douze ans, le système des familles d'accueil était horrible ; je changeai de famille tous les ans. Mes repères n'existaient plus, j'étais perdue et la vérité sur mes parents n'avait toujours pas été percée. J'étais devenue une petite fille froid et distante, qui ne parlait à personne.
    Un Samedi matin, allongée dans mon lit, mon actuelle mère vint me trouver, des policiers m'attendaient. Je soupirai et me précipitai vers eux, une lueur d'espoir brillait dans mes yeux. L'air grave, le policier le plus près de moi me fit signe de m'asseoir à la table qui était établie quelques pas plus loin. Cette lueur d'espoir disparut aussitôt, je compris que ça ne servait à rien d'espérer. Je pris place à l'endroit indiqué et l'attroupement de policiers se plaça autour de la table. Celui qui m'avait parlée le premier prit la parole, chaque mot me déchirait le coeur :

    « - Je pense que tu es trop jeune pour entendre cela, mais nous avons jugé bon de te le dire. Tes parents sont en vie, mais ils sont en prison. Ils ont dû t'abandonner le jour de ton anniversaire pour rejoindre leurs complices en Chine. Ils se sont fait prendre il y a quelques jours de cela, ils certifient t'avoir abandonnée et ils ne le regrettent pas. Nous sommes désolés, Candice. »

    Un coup de couteau dans le coeur. Voilà l'effet que faisait ces simples mots. Là, je pus comprendre toute l'idiotie du monde. Je me suis promise de ne plus jamais aimer un être, puisque les humains sont fait pour te délaisser. Je n'ai pas pu m'empêcher de retenir les larmes douloureuses que mon esprit voulait verser. Je ne voulais pas, je ne voulais pas monter mes faiblesses puisqu'elles dévoilent des sentiments d'amour. Plus jamais je ne veux souffrir comme cela, alors un mur s'est créé en moi.

    After That ..

    Après, j'ai changé. Bien plus que l'on ne pourrait l'imaginer. La petite Candice Tempérance Dreamon souriante et heureuse a totalement disparu. Mon coeur est devenu de pierre, mon sourire s'est perdu et mon rire m'a quittée à tout jamais. Il m'arrive de pleurer, contre ma volonté en me remémorant des passages heureux de mon enfance. Aujourd'hui, je me suis inscrite en tant qu'interne au Lycée Easton, je ne pouvais plus changer de famille tous les ans, recommencer encore et encore dans une nouvelle école. Puis comme j'aime les animaux, la particularité de cet établissement m'aidera ...

    Bien sûr, ton personnage n'est pas censé le savoir .. Peut - être qu'un jour ..

      Behind the mirror


    Prénom / Puf : Mon prénom est Marine, j'ai deux pufs ; Roxy' ou Candies.
    Âge : 13 ans en cette année 2011.
    Date de Naissance : 5 Septembre 1998.
    Niveau Rp : 30 lignes environ.
    Que pensez-vous du forum : Je devrai en penser quoi là ?
    Comment avez-vous découvert le forum : Ah la blague.
    Code : Validé by Roxy'

●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●


Candice T. Dreamon
« Sweet dreams are made of this .. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Candice T. Dreamon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Prénoms
» L'Affaire Candace Conti !
» Trouble De l'Attention avec ou sans Hyperactivité
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ Lycée Easton; :: Attends, il te manque encore quelque chose ... :: « Présentations » :: Présentations Validées-